[Test] The Last Guardian – PS4

705997

Ah, The Last Guardian… On ne l’attendait plus ! Annoncé il y a dix ans (oui oui), la suite spirituelle des fantastiques Ico et Shadow of the Colossus était attendue, on peut le dire. Réputé pour ses jeux poignants et sincères, Ueda nous offre ici selon moi son oeuvre la plus profonde et aboutie parmi les trois, un mélange du meilleur des deux précédents et encore plus ! Le tableau n’est malheureusement pas tout rose mais tant pis, j’ai quand même adoré ce jeu à tel point qu’il est pour moi l’un des meilleurs jeux de la génération actuelle, qu’on se doit de faire si on aime un tant soit peu les jeux vidéo (et les animaux, dans une certaine mesure aussi).

the-last-guardian-photo-972953
TRICO ! <3

Sans spoiler, puisque c’est sur la jaquette du jeu, on contrôle donc un garçon qui accompagne une énorme créature, surnommée Trico, afin de s’échapper d’une forteresse entourée de montagnes. Le garçon est plutôt ordinaire, un peu pataud dans ses mouvements (même s’il a une endurance olympique à rester accroché à des rebords pendant des heures…), mais c’est surtout Trico qui impressionne. Sorte de griffon, il déborde littéralement de l’écran et possède sa propre intelligence artificielle. Tout le jeu se base sur la relation de confiance qui s’instaure entre elle et le héros, car il va falloir lui donner des ordres et l’aider à avancer pour espérer arriver au bout de l’aventure.

2-screenshot-of-the-last-guardian1
On peut même le papouiller ! Oui je suis gaga de lui :)

Concept déjà réalisé (notamment dans Ico avec Yorda qu’on devait trimbaler en prenant sa main), plutôt casse gueule mais ici merveilleusement bien réalisé. Je pense que c’est probablement Trico qui a retardé autant la sortie du jeu, tout son comportement, ses attitudes parfois teigneuses ou craintives en fonction de l’environnement, ses réactions spontanées semblables à un gros chat (ou chien)… Pour être honnête, la plupart du temps il est difficile de savoir s’il s’agit d’un bug ou si Trico refuse simplement nos ordres, et dans n’importe quel autre jeu j’aurai pesté contre lui. Mais là… Il a tellement de charme, de classe qu’on s’attendrit et on s’attache à lui, comme à une véritable créature. Son animation, ses cris et ses mouvements le rendent tellement crédibles qu’on ne peut s’empêcher de tout lui pardonner, même quand il m’a par exemple jeté dans le vide en grimpant sur une plateforme pour me rejoindre… L’aventure propose plein de situations qui repousseront toujours plus ce que vous pensiez possible avec lui, et créé un véritable lien entre le garçon/nous et lui, au point de vraiment avoir mal lorsqu’il se blesse par exemple. Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher la surprise mais c’est réellement ce qui m’a marqué dans ce jeu, et j’ai du mal à me rappeler d’expériences similaires… Pour moi, The Last Guardian est vraiment unique et doit être joué, rien que pour ça ! Surtout si vous aimez les animaux, auquel cas cela vous parlera encore plus.

me3050803381_2
J’ai surtout aimé les passages en extérieur, notamment ces impressions de vide plutôt impressionnantes… On ressent vraiment une dépendance envers cette créature imprévisible

Au niveau des défauts : malheureusement, il y en a bien quelques uns… Déjà, le jeu souffre de pas mal de ralentissements (sur PS4 normale), surtout lors des cinématiques et lorsque beaucoup d’éléments du décor se cassent ou tombent dans le vide (et ça arrive souvent, merci Trico…). Cela n’a jamais vraiment causé ma perte mais l’immersion et le réalisme en prennent forcément un coup… Mais surtout, pour moi LE point noir de cette merveilleuse aventure, c’est la tant décriée caméra de l’enfer que l’on se tape tout le jeu ! Tout d’abord, la caméra est par défaut placée extrêmement près du héros, rendant très difficile le repérage des alentours. Mais surtout, comme dit plus haut Trico est ENORME et prend tout l’écran ! Dès qu’on est trop proche de lui, c’est simple, on ne comprend plus rien à ce qu’il se passe. Et lorsqu’on se trouve dans un espace confiné, là c’est tout simplement la folie, la caméra se replace à l’infini, on voit l’intérieur du corps de Trico ou d’un mur… Tellement dommage surtout que dans l’ensemble le jeu est plutôt joli, pas hyper beau mais la direction artistique est pleine de charme et on aimerait observer les décors tranquillement… Mais non, impossible avec cette foutue caméra qui est plus dure à dompter que Trico… Enfin, je noterai quand même la maniabilité et les touches attribuées au contrôle du garçon, un peu étranges, j’ai eu du mal à m’y faire. Mais bon au final, quand on vit l’aventure à fond et qu’on reste calme, il est plutôt facile de faire fi de ces défauts qui n’arrivent pas à entacher toute l’émotion transmise par les deux héros. Ouf !

the-last-guardian-photo-973619
Les fameux yeux de verre qui font peur à Trico pour une mystérieuse raison…

Le jeu est plutôt court, je dirai qu’il m’a pris une dizaine d’heures pour le finir sans essayer de tout explorer à fond, mais je pense que de toute façon c’est suffisant, j’ai même trouvé le jeu plus long que ce à quoi je m’attendais. Plus aurait probablement été lassant à la longue, surtout qu’il faut avouer qu’on perd pas mal de temps à cause de Trico qui refuse de réaliser un ordre… J’ai même du regarder une soluce à un moment car j’étais sur de la marche à suivre mais Trico s’entêtait à refuser mon ordre, et au final j’avais raison, il m’a simplement fallu réessayer encore plusieurs fois pour qu’il accepte enfin d’avancer… Heureusement, d’autres fois c’est lui qui va vous indiquer la marche à suivre alors que vous vous pensiez bloqué… Un exemple parmi tant d’autre du lien qui se créé avec cette créature si fascinante. Je recommande donc à quiconque possède une PS4 d’essayer cette perle, une claque telle que je n’en avais pas reçue depuis longtemps avec un jeu ! Merci Ueda ! Et merci Trico :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s