[Test] Nintendoland – Wii U

nintendoland

Je reste persuadé que si Nintendo avait mis Nintendoland dans chaque Wii U par défaut (à la Wii Sports), la console n’aurait peut-être pas eu le destin tragique qu’on lui connait. Il ne paie pas de mine à première vue, mais c’est pour moi l’un, si ce n’est le meilleur jeu multijoueur, ever. Oui !

index-trailer-poster
On retrouve des licences plus ou moins obscures de Nintendo, ici Pikmin !

Dans Nintendoland, on joue à différents mini jeux, des attractions qui reprennent de manière plus ou moins parodiques les grandes licences Nintendo (Zelda, Mario, Animal Crossing…). Il existe bien quelques jeux solo, mais franchement je n’y ai quasiment jamais touché. Ils peuvent être fun, mais le sel de Nintendoland vient clairement de ses jeux en multi. Plein de configurations sont possibles (seul, à 2, 3, avec des wiimotes ou wiimote + gamepad). On trouve toujours un jeu qui va plaire aux potes et tout le monde pourra jouer. Chaque jeu est brièvement expliqué par une sorte de robot à la voix insupportable (dont tout le monde se foutra au bout de 2 minutes), et on est lancé. La plupart des jeux multi font un usage excellent du Gamepad, ce pétard mouillé qui nous montre ici un aperçu de ce qu’auraient du être les jeux Wii U.

Wii-U-Nintendo-Land-Mario
Certains jeux exploitent à fond les possibilités du Gamepad avec leur gameplay asymétrique

Certains jeux sont tout bonnement machiavéliques, dans le sens où leurs mécaniques forceront les joueurs à être le plus retord possible, pour notre plus grand plaisir. Par exemple, dans le jeu basé sur Luigi’s Mansion, les joueurs Wiimote (jusqu’à 4) contrôle un petit Mii armé d’une lampe torche, tandis que le joueur du Gamepad dirige le fameux fantôme qu’ils doivent débusquer. Le joueur au Gamepad est clairement avantagé et surpuissant : invisible, pouvant accélérer pour surprendre ses victimes, mais aussi vue de la télévision… Tout est fait pour encourager les joueurs Wiimote à se liguer contre un ennemi commun, à monter des plans et à se donner des infos pour enfin parvenir à l’éliminer. C’est franchement du génie d’en arriver à instaurer aussi naturellement de telles mécaniques d’entraide par le jeu, même auprès de non-joueurs. Je n’ai pas passé UNE soirée où j’ai sorti Nintendoland et où mes amis n’ont pas fini par trouver un jeu qui leur plait.

luigi-mansion-nintendo-land
Le jeu basé sur Luigi’s Mansion, mon préféré :)

Et si vous voulez plutôt collaborer, c’est évidemment possible dans certains jeux spécifiques, tout aussi fun, notamment celui basé sur Zelda. Les joueurs Wiimote attaquent les ennemis à l’épée, celui avec le Gamepad possède un arc et tire sur ceux à distance. Une entraide sympathique se met là aussi forcément en place, à grands coups de cris et d’insultes parfois, d’autant plus que les héros partagent tous la même barre de vie. Mais c’est surtout le fun qui prédomine et qui pousse à aller le plus loin possible, du moins jusqu’à ce que les Wiimotes n’aient plus de batterie :)

nintendo-land-wii-u-wiiu-animal_crossing_sweet_day
Le mini jeu Animal Crossing, bizarrement ultra stressant et intense !

Nintendoland est clairement le jeu qui me fait hésiter à revendre ma Wii U, car j’ai peur de ne jamais retrouver une telle expérience en multi sur d’autres jeux. Le Gamepad apportait vraiment un plus introuvable ailleurs et je garde ma console au chaud pour de futures soirées entre potes au cas où la Switch ne délivre pas trop ses promesses :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s