[Test] Gitaroo Man – PS2

maxresdefault

Suite au Kickstarter de Project Rap Rabbit (qui s’est malheureusement soldé par un échec cuisant), et ayant déjà fait tous les Parappa the Rapper, j’ai décidé de combler mon inculture et d’enfin jouer au jeu de l’autre créateur à l’origine du projet : Gitaroo Man. J’ai dépoussiéré ma vieille PS2 et j’ai au final terminé le jeu d’une traite :)

GTA02_html
Ce chara design <3

Gitaroo Man est un jeu plutôt chéri des fans de l’époque PS2, il avait marqué les esprits pour son design et ses visuels délirants, mais aussi pour sa difficulté réputée indécente. Au final, je ne sais pas si c’est l’âge ou l’expérience mais j’ai finalement peu galéré à le terminer (en mode Normal évidemment), malgré quelques chansons un peu chaudes certes. Il s’agit donc d’un jeu de rythme, découpé en stages (les chansons). On contrôle un garçon un peu pataud et maladroit, qui va obtenir le pouvoir d’utiliser une sorte de guitare magique pour débarrasser le monde du mal. Bon on s’en fout un peu de l’histoire, elle n’est clairement qu’un prétexte pour enchaîner les situations absurdes et les changements de style musicaux pour nous donner une aventure barrée et rafraîchissante !

ulus-10207-game-ss-1
Bon le jeu a un peu vieilli techniquement mais la DA rattrape tout !

Le gameplay est un peu particulier pour un jeu de rythme. Comme dans DDR ou Parappa, on a bien quelques phases où il faut appuyer en rythme sur les 4 boutons de la manette PS2 (rond, carré…). Mais la majeure partie du temps, on doit suivre une ligne qui change de direction avec la musique grâce au stick droit, et appuyer sur un bouton lorsque la ligne est pleine, pour mimer le fait de jouer de la guitare. Heureusement qu’on est un peu aidé dans la visée car si le premier stage est globalement faisable, la difficulté monte effectivement très vite et on obtient des game over dès le deuxième stage.

ulus-10207-game-ss-4
Un aperçu du gameplay, dans mon stage préféré ici

J’ai quand même trouvé que ce gameplay faisait tout le charme de Gitaroo Man, et offrait une vraie innovation, en lien avec l’instrument qu’on est censé jouer. C’est un vrai plaisir d’enchaîner les riffs et les vibratos, en rythme avec les musiques hyper variées auxquelles on a droit. Clairement, la bande son est énorme et s’écoute même en dehors du jeu. L’OST nous offre un tour d’horizon de plein de styles de musique dont la guitare n’est d’ailleurs pas forcément l’instrument principal, et chaque nouveau stage est une découverte très agréable… Jusqu’aux moments de galère inévitables :)

226511-gitaroo-man-lives-psp-screenshot-cool-frogs-in-forest-where
Et un exemple de séquences de touches à taper, à la Parappa

J’ai un peu tenté le mode difficile (qui se débloque après avoir fini le jeu une fois), mais j’ai vite laissé tomber car je n’avais pas la motivation de galérer à tout apprendre par cœur. Malheureusement il y a finalement peu de chansons donc la replay value dépendra de votre motivation à tout faire à 100% / à faire le meilleur score sur chaque chanson. Il y a aussi un mode multijoueur que je n’ai pas testé non plus. Mais clairement rien que l’aventure solo en mode normal suffit pour comprendre le culte derrière ce jeu, l’aura qui se dégage du chara design ultra classe, des situations loufoques dont on est témoin alors qu’on galère à valider toutes les notes. Je suis ravi d’avoir rattrapé mon retard et j’espère encore plus que Project Rap Rabbit va finalement voir le jour d’une façon ou d’une autre !

hqdefault

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s