[Test] Spec Ops : The Line – PC

3

J’ai pas mal entendu parler de Spec Ops : The Line, notamment pour son scénario a priori poignant et assez surprenant pour un FPS. J’ai donc décidé d’y jouer vu qu’il était dans ma bibliothèque Steam :)

level_of_drama_800
Assez dingue de découvrir Dubaï sous le sable

Il s’agit donc d’un FPS très classique, avec une campagne solo assez longue à mon goût et à l’histoire effectivement plutôt originale. Le sel de l’histoire vient de la découverte donc je vais éviter de spoiler, mais le jeu tord un peu le cou à tous les Call of et Battlefield qui nous mettent généralement dans la peau d’un noble héros Américain qui sauve le monde. Ici, on arrive en urgence à Dubaï pour sauver un bataillon à la fin d’une guerre. Mais tout ne se passe pas comme prévu et on enchaîne les différents environnements pour essayer de comprendre ce qu’il s’est vraiment passé et sauver les survivants et la population locale. L’histoire est effectivement intéressante et assez « choquante », mais malheureusement le jeu possède de nombreux défauts qui ont quelque peu entaché l’expérience.

spec.ops.tl.02a.lg
Quelques cinématiques permettent de souffler un peu

Déjà, le gameplay est ultra classique et au final lassant. On tire sans répit sur des dizaines d’ennemis assez bêtes, on dispose de seulement quelques armes, et la difficulté monte rapidement, ce qui donne lieu à des gunfights assez pénibles et longs. Cela fait qu’on perd un peu l’intensité émotionnelle de l’histoire racontée à cause de ces moments de boucherie relous, qu’on doit répéter plusieurs fois si jamais on meurt. Le jeu n’est aussi pas hyper beau ni lisible, et surtout les personnages n’arrêtent pas de parler, notamment pendant les affrontements. Il y a plein de voix prévues pour appuyer le gameplay (quand on recharge, quand un allié qui nous accompagne a besoin d’un soin…), et tout est traduit en français, ce qui est cool à première vue ! Mais lorsqu’on a un dialogue d’histoire recouvert de « je recharge! », de coups de feu et d’ennemis qui hurlent, on est vite paumé et j’avoue avoir eu du mal à comprendre qui était qui lorsque les persos utilisaient des noms… Le jeu dispose aussi d’un mode en ligne mais il était vide quand je l’ai testé (normal pour un jeu assez vieux j’imagine).

590db214ae653a7bab52956c
Beaucoup de références à des films de guerre dans le traitement visuel et la mise en scène

J’ai donc été assez déçu par ce jeu, qui dispose certes d’une histoire sympathique certes mais dont on ne profite pas aussi bien qu’on le souhaiterait, à cause de son gameplay pataud et peu inspiré et ses persos qui beuglent tout le temps. Très dommage mais chapeau quand même aux développeurs pour avoir proposé une expérience très différente et mature en terme de storytelling dans un FPS !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s